Retour sur l’histoire du bowling

Le 02/07/2014 à 08h15 - Actualités du bowling

Le berceau du bowling serait l’Égypte selon des données qui remontent à des millénaires avant notre ère. Mais c’est aux États-Unis que la discipline connaît son heure de gloire au XXe siècle. Aujourd’hui, sa popularité est  telle que les bowlers se chiffrent à des centaines de millions dans le monde.

Retour à des temps immémoriaux
Sir Flinders Petrie, un anthropologue britannique, a découvert dans une tombe égyptienne des objets pouvant être assimilés à la version ancestrale du jeu de quilles. Ces indices pourraient amener à dater l’apparition du bowling en 5 200 av. J.-C. Beaucoup plus tard, William Pehle, historien, affirme que dans son pays, l’Allemagne, le bowling a vu le jour au IVe siècle approximativement. De l’autre côté de la Manche, le bowling était un sport très apprécié, notamment vers la première moitié du XIVe siècle. À partir de 1366, Édouard III en interdit la pratique, au profit du tir à l’arc.

Une évolution marquée aux États-Unis
C’est vers le XVIIe siècle que le bowling arrive aux États-Unis grâce aux immigrants allemands, hollandais et anglais. Les règles sont alors revues pour se rapprocher de ce que l’on connaît aujourd’hui. Toutefois, le jeu comportait encore neuf quilles et non dix comme actuellement. Des endroits consacrés au bowling ont été créés. C’est le cas du Bowling Green de New York ou encore du Knickerbocker Alleys.
Le bowling est victime de sa popularité, devient un jeu d’argent, et est alors interdit en 1841. Ceci n’empêche pas les riches dirigeants industriels de se faire construire des pistes privées. A la même époque, le jeu de neuf quilles disposées en diamant est abandonné pour laisser la place au jeu de dix quilles placées en triangle.
Les bowlers s’organisent pour former, en 1895, l’American Bowling Congress dont le siège se trouve à New York. Cette institution est en charge d’élaborer et de peaufiner les règles. Elle s’occupe également de l’organisation des compétitions.

Le bowling au XXe siècle
L’action combinée de plusieurs facteurs propulse le bowling à son stade actuel. Au tout début du XXe siècle, "Evertrue" voit le jour. Il s’agit de la boule en caoutchouc utilisée maintenant sur toutes les pistes du monde. Avant 1905, année à partir de laquelle cette matière est utilisée, les boules étaient conçues dans un bois dur appelé lignum vitae.
Une autre nouvelle technologie révolutionne ce sport : le requilleur automatique. Cette idée a été vulgarisée par l’American Machine and Foundry Company ou AMF, dirigée par Morehead Patterson. Le grand avantage est qu’entre chaque lancer, l’attente est considérablement réduite. À partir de 1951, les "pinboy", les jeunes qui se chargeaient de replacer les quilles, ont été progressivement remplacés par ces requilleurs automatiques.
Un peu avant cette date, le bowling se popularise à nouveau en Europe. En effet, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, ce sport revient à ses terres d’origine grâce aux soldats américains.
La télévision aura également son rôle à jouer dans la vulgarisation de ce sport. En effet, les parties sont retransmises dès les années 50. Le « Championship Bowling » est l’un des tournois qui bénéficient d’une large couverture sur la NBC. Les tournois de la Pro Bowlers Association sont, quant à eux, retransmis par la ABC.
De nos jours, ce sont près d’une centaine de millions de bowlers qui sont recensés dans le monde. La discipline a été incluse dans les Jeux mondiaux, et de nombreux tournois et championnats sont organisés.

Bowling histoire