Le bowling : une discipline inscrite aux Jeux mondiaux

Le 31/03/2014 à 01h33 - Compétition

Sport populaire, mais pas encore olympique, le bowling obtient son ticket pour les Jeux mondiaux. Près d’une trentaine d’autres disciplines sont présentes dans ces rencontres qui ont vu le jour en 1981. La ville de Cali, en Colombie, a accueilli la dernière édition.

Les Jeux mondiaux, une antichambre des Jeux olympiques ?
Toutes les disciplines sportives existantes ne sont pas incluses dans les Jeux olympiques. C’est pour cette raison qu’en 1981, les Jeux mondiaux ont été conçus. Il s’agissait de faire concourir des athlètes qui évoluent dans des sports comme la nage avec palme, le body-building, le parapente ou encore le billard. Les bowlers ont aussi droit au chapitre. Depuis la création de ce tournoi, les Italiens règnent en maîtres, tandis que la France se retrouve à la cinquième place avec 211 médailles à son actif depuis les premiers Jeux mondiaux. Après Cali l’année dernière, c’est Wroclaw, en Pologne, qui recevra la dixième édition en 2017.
Bowling compétition

Les Jeux mondiaux de Cali 2013
En 2013, c’est la première fois qu’une Nation d’Amérique du Sud reçoit les Jeux mondiaux (l’édition précédente s’est déroulée à Kaohsiung, à Taïwan). Cette rencontre a vu la participation de 3800 athlètes issus de 108 pays à travers le monde. Pour cette édition, il y a eu cinquante-quatre disciplines qui, comme toujours sont populaires, attendent encore d’être inscrites au registre des Jeux olympiques. Comme à chaque édition, les bowlers issus de plusieurs pays du globe ont répondu présents.

Le bowling lors des Jeux mondiaux
Le bowling a gagné sa place aux Jeux mondiaux du fait de sa popularité. En effet, le nombre de joueurs est estimé à plusieurs centaines de milliers à travers le monde. Ces joueurs s’affrontent dans le cadre de tournois et de championnats. La discipline compte un grand nombre de professionnels, dont le jeu est un véritable spectacle pour les amateurs. L’inclusion de la discipline sert donc deux objectifs. D’une part, les bowlers bénéficient d’une nouvelle plateforme au sein de laquelle mettre leur talent et leur maîtrise du jeu à l’épreuve. Et d’autre part, le public averti est aux premières loges pour un show hors du commun.
À Cali, la France a été représentée par Amadine Jacques et Nicolas Marchand. Ils se sont présentés chacun dans leur catégorie, hommes et dames, et en double mixte. Ils ont affronté leurs adversaires sur des pistes Brunswick Pro Avilane pour des parties programmées du 1er au 4 août.

Les podiums du bowling lors des Jeux de Cali
Dans la catégorie « individuel hommes », la Finlande remporte le titre de champion des Jeux mondiaux grâce au talent d’Osku Palermaa. Chez les dames, c’est l’Ukrainienne Dara Kovalova qui se place sur la plus haute marche du podium. Si elle doit se contenter d’une seconde place dans cette catégorie, l’Américaine Kelly Kulick tient sa revanche en « double mixte ». Elle s’associe à Mike Fagan, un grand nom de la discipline, pour rafler cette victoire. La Corée du Sud, le Venezuela et le Canada ont aussi droit au chapitre, avec respectivement le bronze chez les hommes, la troisième place chez les dames et l’argent pour la catégorie mixte.