La place du bowling en France

Le 04/03/2015 à 08h37 - Actualités du bowling

L’univers du bowling a ses professionnels et ses amateurs, ses talents exceptionnels et ses pointures, ses adresses traditionnelles héritage de l’histoire et ses salles modernes où la technologie est omniprésente. Loisirs pour certains, véritable activité sportive pour d’autres, le billard occupe aujourd’hui une plage importante dans la société. Aux USA, le bowling est un élément essentiel de la culture populaire dès le 19e siècle. La France le découvre réellement vers la fin des années 50.

Brève évolution du bowling en France au 20e siècle
Le 21 janvier 1957, après de houleux débats, les différentes fédérations françaises de jeux de quilles fusionnent pour créer la Fédération française des sports de quilles (FFSQ). Cette dernière comporte un département bowling. En 1994, la FFSQ est rebaptisée Fédération Française de Bowling et de Sports de Quilles (FFBSQ). La place de plus en plus prépondérante du Bowling dans les champs d’action de la Fédération fait suite à la popularité croissante de ce sport au sein de la population. Le Ministère de la Jeunesse et des Sports va même jusqu’à dédier au bowling une direction spécifique, la Direction Technique National (DTN), chargée de sa promotion. Ce poste de directeur est rattaché à la Fédération. En 1998, ce même ministère décrète le bowling comme une discipline de haut niveau.

Entre sport et loisirs
En 2013, on dénombre 100 millions de joueurs de bowling répartis dans une centaine de pays Toutefois, si le bowling est chargé d’une longue et passionnante histoire, on peut douter de son avenir en tant que sport. Ce futur plus ou moins sombre est dû à l’image récréative et commerciale renvoyée par le bowling en raison du développement des centres de loisirs qui lui est destiné. Le bowling, en dépit de son statut de sport de haut niveau, est en passe de se métamorphoser en un loisir pour tout public.
Les salles de bowling axent progressivement leurs activités vers le loisir en y ajoutant même la restauration. Elles semblent de plus en plus vouloir séduire une clientèle souhaitant avant tout se divertir. Mais que ce soit pour les sportifs ou pour les amateurs, le bowling devient un incontournable du paysage urbain et parfois même rural. Voici quelques exemples d’engouement tirés des actualités de ces derniers mois.

Le bowling avant tout
Montigny-le-Bretonneux est de nouveau doté d’une salle de bowling ouverte en avril. Le Bowling Star, dirigé par Robert Capet, est enfin opérationnel ! Sur ses 2 000 m2, on trouve une quinzaine de pistes de bowling adaptées aux enfants, huit tables de billard ainsi que divers jeux d’arcade. Il se trouve au sous-sol de l’Espace Saint-Quentin où se tenait le cinéma Gaumont. L’établissement organise par ailleurs des stages de bowling.
À Libourne, une salle de bowling verra le jour en 2015 dans le quartier des Dagueys. Le projet est initié par David Bédènes, devenu un grand passionné depuis qu’il a découvert ce sport vers le début des années 90. Cela fait maintenant 2 ans qu’il est sur le projet et cette année, tout est en train de prendre forme. Les propriétaires du terrain ayant donné leur consentement au bail, il ne reste plus qu’à établir et signer les contrats définitifs. S’ensuivront les démarches administratives puis le chantier peut enfin commencer. La salle sera équipée d’une douzaine de pistes de bowling auxquelles s’ajouter 6 tables de billard, des jeux vidéo et un restaurant.

Place bowling France