Bowling : les moments forts du 17e Challenge Méditerranéen

Le 02/06/2014 à 20h57 - Compétition

Les passionnés de bowling qui se sont rendus dans la petite enclave anglaise de Gibraltar le 31 mars au 6 avril dernier ont eu l’immense chance d’assister au 17e Challenge Méditerranéen. Rendez-vous des équipes nationales qui ont en commun leur situation géographique donnant sur le bassin méditerranéen, la compétition est aujourd’hui un rendez-vous de haut niveau à ne pas manquer. Retour sur cet événement majeur du calendrier européen.

Une rencontre internationale
Le 17e Challenge Méditerranéen est une compétition internationale qui a vu la participation de huit pays répartis en deux groupes de quatre bowlers. Particularité, la catalogne a présenté une équipe en son nom et nom sous le drapeau espagnol. La fédération catalane est en effet reconnue au niveau des instances internationales. Le Gibraltar, région hôte, a également présenté une équipe sous sa propre bannière. La dernière édition du Challenge Méditerranéen a ainsi vu la participation d’Israël, de Malte, de Saint-Marin, de la Grèce, de la Catalogne (Groupe A) ainsi que du Gibraltar, la France, l’Italie, la Slovénie et Chypre (Groupe B).

La délégation française
La délégation qui a représenté l’Hexagone lors de la compétition s’est composée de deux hommes et deux femmes encadrés par trois représentants de la fédération, dont une personne qui s’occupait de la logistique. Avec un lot de cinq à six boules par personne en effet, le transport et l’entretien nécessitent une ressource à temps plein. Les Français comme les autres délégations ont concouru au cœur du King’s Bowl, une magnifique salle qui compte 14 couloirs équipés d’un écran de télévision individuel. A noter que le complexe compte également une piste de patinage sur glace et une salle de fitness. L’équipe française a atterri à Malaga avant de rejoindre l’enclave britannique par la route.

La compétition
Tout au long de la compétition, plus de 190.000 quilles sont tombées toutes catégories confondues, et la France est à l’honneur puisque la représentante Lauriane Célié est créditée de la meilleure moyenne chez les femmes (205,20). Chez les hommes, c’est le Grec George Stefanidis qui se distingue avec une moyenne de 215,50. Au final, avec 4 victoires, 4 médailles d’argent et une médaille de bronze, la France est le meilleur pays du 17e Challenge Méditerranéen et devance la Grèce. Gibraltar termine à la dernière place. Pour partager les impressions et les sensations de l’équipe tout au long de la compétition, Béatrice Hunter, qui a fait partie de l’équipe d’encadreur, a écrit des billets que le site de la fédération française a publiés au fur et à mesure de leur rédaction.

Le bowling : une discipline qui attire les jeunes
Tout au long du 17e Challenge Méditerranée, on a remarqué la place des jeunes au sein de la compétition, bien que les joueurs expérimentés se soient exprimés. La stratégie française ainsi que celle de l’équipe slovène a été de miser exclusivement sur de jeunes pratiquants. En plus de la maîtrise technique, l’endurance a sans nul doute permis aux membres de l’équipe française de surclasser la compétition. Cette composition particulière souligne le haut niveau du bowling français, ainsi que l’attrait des jeunes qui garantit un vivier de talents. 

Challenge mediterranéen bowling